08/09/2006

une appréciation ...

La fin de l’été


Le bouquet offert par la Petite Galerie pour finir l’été révèle Antonietta (Corti de Curio) qui montre des peintures acryliques tournant autour d’un signe, une marque originale propre à l’artiste.
Ses têtes, par contre, vont dans un tout autre sens.
Inspirées de l’art africain, réalisées en papier mâché, elles manquent un peu de piquant.
Le temps devrait aider l’artiste à développer cette sorte de portraits-pièges.

Véronique De Wilde est peintre mais un séjour chez un facteur de clavecins l’a aidée à développer une sorte d’illustration particulière.
Elle invente et fait vivre des paysages dans lesquels flottent des souvenirs de musiques baroques.
En tons très doux, elle laisse place à l’imagination qui, ici, prend vraiment le pouvoir.

Dominique Knaepen sort de l’école de Braine-l’Alleud et cela se voit au premier regard. Des corps surgissent sur le fond blanc du papier, ils sont vigoureux, pleins d’énergie et laissent la porte ouverte à bien des espoirs en matière de développement futur.

Et Marcus ferme la ronde, Marcus qui utilise toutes les techniques et explore divers medias pour dire une angoisse existentielle qui est celle de toute une génération car l’artiste est né en 1968, l’année de toutes les remises en question et sa recherche est en lui-même. Nul besoin des références trop généreusement citées, l’œuvre n’en demande pas tant.

Anita NARDON

La Petite Galerie,
rue de Livourne 1a,
1060 Bruxelles
tel 02 537 67 50

Jusqu’au 25 août 2006
du mardi au samedi de 14h30 à 18h30
dimanche de 11h à 13h
jour férié : mardi 15 août de 11h à 14h

PARU dans : Bruxelles News… c’est vous
Numéro 220 du 4 août 2006

18:22 Écrit par J.-P. F. dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.